L’école de la transition

Classé dans : Les évenements, Les migrants, Les sorties | 0

Zurab et Salomé ont accepté de nous accompagner à la rencontre d’élèves de collégiens, répondant ainsi à l’invitation qui nous avait été faite par l’école de la Transition à St jean de Monts.Après une présentation des actions du Gam-Vendée, les échanges ont pris vie, sous forme de questions/réponses.

Zurab a gentiment accepté d’être notre professeur quant à l’alphabet géorgien !

Merci aux élèves, et à leur directrice pour l’accueil qui nous a été réservé !

Un samedi après-midi…

Classé dans : Les évenements, Les migrants, Les sorties | 0

Une jolie sortie, très conviviale, a eu lieu à la Médiathèque de St Jean de Monts.

C’était pour nous l’occasion de faire découvrir ce lieu aux familles afin qu’elles puissent en profiter en toute autonomie. Quel que soit l’âge, le livre est un support très aidant pour l’apprentissage d’une langue. Petits et grands ont pu déambuler au fil des rayons, s’appropriant progressivement les lieux. Merci à l’équipe de la médiathèque pour son (habituel) accueil bienveillant !

L’ après-midi s’est poursuivi par une promenade qui nous a conduits devant l’école maternelle de la plage, où deux enfants ont été accueillis à partir du lundi 25 février. Cette immersion parmi d’autres enfants devrait leur permettre de progresser rapidement ! Nous ne pouvons que constater la qualité de l’accueil prodigué par les équipes, qu’elles en soient ici remerciées !

Accueil familial !

Classé dans : Les évenements, Les migrants | 0

Depuis le 23 janvier 2019, les locaux mis à disposition par la mairie de Saint Jean de Monts revivent. En effet, en ce mercredi après midi, des bénévoles du GAM Vendée et des représentants de la Mairie ont accueilli deux premières familles accompagnées par l’APSH (Association d’Accompagnement et de Soutien à l’Habitat), puis deux autres le vendredi suivant.

Deux familles sont d’origine géorgienne et les deux autres d’origine congolaise. Toutes les familles sont primo-arrivantes sur le sol français et bénéficient de cet hébergement d’urgence dans le cadre du plan hivernal. En fonction de leur situation administrative leur hébergement peut être amené à évoluer.

C’est ainsi qu’une famille congolaise est déjà repartie dans un CADA (Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile) et a été remplacée par une famille venue d’Azerbaïdjan.

Aujourd’hui, sept adultes et six enfants occupent les lieux, et un jeune couple attend un bébé pour la fin février.

L’accompagnement est un peu différent pour les bénévoles pour répondre au mieux aux besoins de ces familles. Il a fallu prévoir du matériel de puériculture pour les bébés, des jeux pour les enfants.

La question de la scolarisation pour les enfants se pose aussi, et pour les parents, l’apprentissage du français se met en place.

Nous savons que cet accueil ne sera qu’un « bout de chemin » de courte durée, mais déjà des liens se tissent et nous espérons que ces premiers pas sur le sol français laisseront des traces d’humanité.

Des places d’hébergement non utilisées !

A Nantes, et ailleurs, des centaines de migrants vivent et dorment dans les rues…
En Vendée, à St Jean de Monts, une quinzaine de places d’hébergement, et un réseau de bénévoles opérationnels pour l’accueil de migrants attendent, depuis le 1er novembre 2018 que la Préfecture de Vendée attribue ces logements.
Ils ont déjà accueilli, avec succès, deux groupes de demandeurs d’asile, en 2015/2016 et 2017/2018. Ces appartements sont « vides » de fin octobre à début avril, et la municipalité de St Jean de Monts a, cette année encore, renouvelé son accord pour cet usage. Plus d’une vingtaine de bénévoles sont en attente pour faciliter leur accueil.
Nous demandons qu’il soit mis fin à cette situation aussi ubuesque que révoltante, et que Mr le Préfet attribue, dans les meilleurs délais, ces places d’hébergement.
Il est juste, ici, question d’un peu d’humanité !

En famille d’accueil…

Classé dans : Non classé | 0

Teresa, jeune Angolaise de 40 ans, est accueillie en famille d’accueil à Beauvoir. Teresa a eu un parcours universitaire dans son pays où elle a travaillé dans la police maritime, elle parle le portugais, et est demandeuse d’asile.
Deux bénévoles du GAM vont l’accompagner dans l’apprentissage du français et d’autres lui permettront d’assurer certains déplacements et lui feront découvrir la région.

Un plan « Grand froid » ?

Classé dans : Les évenements, Non classé | 0

Les Préfectures des Départements sont chargées de mesurer les niveaux de vulnérabilité des personnes à la rue, et de veiller à la protection des plus vulnérables d’entre elles.
Les demandeurs d’asile se trouvent donc régulièrement concernés par cette disposition.
Les réfugiés vulnérables sont orientés vers le CPH.
A ce jour, dans le cadre du plan « Grand Froid », le Préfet a été sollicité pour trouver des accueils pour une quinzaine de familles demandeuses d’asile vivant en Vendée, et provisoirement logées à l’hôtel.
L’APSH suppose que d’autres demandes d’hébergement dans le cadre de ce plan « Grand Froid » », pourraient parvenir d’un Département voisin, suite au « déplacement» de migrants installés en coeur de Ville et délogés fin Août dernier. Mais dans l’immédiat, aucune information ne filtre.


L’APSH précise que s’il s’agit d’un accompagnement de demandeurs d’asile, dans le cadre du Plan « Grand Froid », leur participation sera moindre que dans le cadre du CAO.
Elle se limitera à la recherche d’un hébergement, et la vérification des moyens de subsistance des personnes accueillies.
Dans le cadre de ce dispositif, l’APSH ne sera donc pas en charge de l’instruction de la demande d’asile confiée à l’association Terre d’Asile, ni des suivis de santé.
Bruno LEROY (Président du GAM-Vendée) précise que la Ville a d’ores et déjà vérifié et obtenu l’accord des écoles primaires publiques pour scolariser les jeunes enfants des familles éventuellement accueillies.
Leur accès à l’épicerie sociale serait reconduit, et la gratuité à la Médiathèque également accordé.
En cas d’accueil prochain, l’association GAM-Vendée, pourra s’investir et décider de ses interventions.

Des hébergements reconduits…

Classé dans : Les évenements, Les migrants, Non classé | 0

Le 22 octobre 2018, le conseil municipal de Saint-Jean de Monts réuni en séance plénière a acté la reconduction de mise à disposition des locaux, utilisés en pleine saison pour les renforts de sécurité, afin de pouvoir renouveler l’accueil d’un quinzaine de nouveaux demandeurs d’asile.

L’ensemble du réseau de bénévoles du GAM Vendée se prépare d’ores et déjà à les accueillir comme il a pu le faire pour les deux premiers groupes de migrants hébergés précédemment à Saint-Jean.